Faire de dpartAjouter aux signets Le dbutLa liaison en retour
Ajouter l'anecdote
L'anecdote barbue - signifie le bon!
Autrement ne vivrait pas jusqu' nos jours!
 
DEMENTIVATOR.RU. Les anecdotes
DEMENTIVATOR.RU. Les anecdotes
- Le moujik, pourquoi toi une telle longue ligne ? Que, le poisson est plus loin plus grandement ?
- Non, l'eau est plus loin plus froidement, on peut plus vite bire refroidir.
L'migrant

Il y a deux amis. Un dit autre :
- Aujourd'hui sur la pche avec la femme la nourriture.
- Elle chez toi que va la pche ???
- Allait la pche d'abord, et maintenant de rien, a t implique.
L'migrant

Le pcheur changeait longtemps de diverses amorces des vers bouillie, mais la flotte et n'a pas boug... Enfin, ayant dsespr, il a sorti de la poche l'argent, les a gaspill l'eau et a murmur mchamment :
- Prenez et achetez que voulez!
Podwebmaster'e

Muzhik aimait vanter souvent et priuvilichevat la pche. Une fois aprs une forte ribote les amis nadnim ont dcid de jouer un tour et svizali lui de la main vkistyah. Eh bien, celui-l se rveille et govarit-Moujyki j'hier
Voici... (En tentant de montrer quel montant)
Voici...
Le poisson a attrap voici (--) stakim par l'oeil
Artur

Le moujik a attrap le cyprin... A implor le poisson :
- Livrer toi-moi, le moujik l'eau, j' tu excuterai n'importe quel dsir.
- Oui chez moi tout est... Bien que... Je Veux devenir le hros de l'Union Sovitique!
Est tomb ici le brouillard, s'est diffus ensuite. Il y a un moujik dans le maillot ray de marin, tout perepoyasanniy par les bandes chargeuses, dans les mains deux grenades, a la rencontre trois tanks ennemis...
-Dolbanyj le carassin! Je ne demandais pas posthumement!!!
L'migrant

Sur la pche d'hiver, on n'a personne ne bqute pas seulement chez un moujik est prs du creux la montagne du poisson, unego demandent :
- Sur quoi tu attrapes ?
- Sur mormishku.
- Montre.
-Mormychka, komne!
Le sujet et Sold

Sur la pche d'hiver, on n'a personne ne bqute pas seulement chez un moujik est prs du creux la montagne du poisson, unego demandent :
- Sur quoi tu attrapes ?
- Sur mormishku.
- Montre.
-Mormychka, komne!
Le sujet et Sold

Est assis le vieillard au bord, udit le poisson. Une pour l'autre sort. Vient jeune, s'assoit cte cte. Par aucune poklevki.
- Le grand-pre, toi sur quoi tu attrapes ?
- Sur le ver.
Le lendemain le grand-pre dj vient l jeune sur le bord, a. Trane une pour l'autre. A chez jeune de nouveau par aucune poklevki.
- Le grand-pre, toi sur quoi tu attrapes ?
- Sur testo.
-A comme tu apprends, sur quoi bqutera aujourd'hui ?
- Le matin je me rveille, je retarde le membre et je livre... Tombera gauche, - sur le ver klev, droite, - sur testo...
-A s'il restera se trouver ?
- Alors sur koy le raifort moi cette pche ?!
L'migrant

La socit universelle de la protection des animaux ont l'intention d'obtenir des socits et les clubs des pcheurs-amateurs pour que les amateurs de la pche subissent l'amende pour l'emmanchement du ver sur le crochet sans anastezii. Podwebmaster'e

Cidit le garon. Le moujik des poissons-surveillances se lui approche, et demande :
- TcH±, le garon le poisson lovish ?
- Non l'oncle, je baigne le ver.
vitalik

Il y a un pcheur avec le seau des carassins au bord de la rivire, sur la rencontre lui l'autre avec le silure immense dans l'paule.
Ce qui avec les carassins, avec le sourire demande l'autre :
Si que tout d'un que ?
Aleks

Le moujik sur la pche vient quelque peu, a ici viprigivaet la grenouille avec la ligne et dit : "A on peut pcher avec vous ?" Le moujik rpond : on "Peut" Passe l'heure. La 2-me grenouille merge et demande aussi le plus. Le moujik se tait. Il rpte la question, ici dj la 1-er grenouille ne subit pas : "Est all sur huy. Oui, l'oncle En piquant ?" bal

S'est runi le moujik sur la pche.Vikopal du ver a ce petit et dohlenkiy.Muzhik pense : "Donne moi d'abord-le j'engraisserai!" A engraiss. Est venu sur la rivire a plant le ver a couvert. Attend... Soudain poklevka. Le moujik sort le crochet et voit :chervyak de deux brmes pour les queues tient.I crie : "toi que Petrovitch en effet, ils pouvaient me dvorer!"Lev Somoff

Comme cela les moujiks sur la pche ont bu les la fois toute la vodka, ont vers poslednii les gouttes dans le verre, a rsult la moiti du verre, nudelit sur trois cela les gens et ont dcid, qui racontera l'histoire la plus extraordinaire, celui-l et boira. Previy des dbuts :
- Je viens comme cela sur la pche, je jette donku et soudain pan la carpe, eh bien, j'avec lui luttais de l'heure trois, et ensuite je dduis sur le bord et il y a-le de l'eau, sur 16 gilo a tendu, et toute cela sur le fil 0.12
Il arrive tous en choeur, il arrive. Deuxime a commenc.
- Il y a au bord glyad trois carpes sur les basses eaux se chauffent, eh bien, je prends les vers je les jette au vivier, a le vivier l'eau, eh bien, eux d'un coup et au vivier, le vivier sur l'paule et la maison.
Tout arrive de nouveau, probablement affam taient. Se lve ici troisime et dit.
- Je viens comme cela la maison de la pche, a la femme me rencontre et la fois sur la cuisine, a l vodochka couvrant de bue, zakusochka, dans le coin nouveau spining...
Ici tous en choeur OUI BOIS toi le VERRE.....
Oleg

Ont dcid comme cela la la fois les moujiks vraiment est malade du pcheur "chanceux" contrler, eh bien, svyazyali lui les pinceaux et demandent.
- Eh bien, que, quel tu as attrap hier la carpe ?
A celui-l la rponse
- Je ne me rappelle pas exactement, mais l'oeil voici un tel tait
carte les doigts sur ponuyu...
Oleg

malish le ver demande chez la mre
-A o notre papa ?
la rponse
- tre en arrire, autrefois. Celui-l de nouveau
- Eh bien, o le papa
La mre de nouveau, otsat au patois. Le fils une troisime fois, les mres eh bien, o ??? La mre n'a pas subi et dit
- Le pre est parti avec les moujiks sur la pche...
Oleg

Il y a un moujik selon baregu, glyad a dans l'eau le pcheur se trouve selon la zone, eh bien, celui-l il crie
- Bqute ?
la rponse le silence, celui-l s'est approch plus prs, dj selon plus doucement
- Bqute chtol ?
De nouveau le silence, eh bien, celui-l se dshabille, zalazit l'eau et de nouveau
- Bqute ?
A la rponse en chuchotant
- Semble le silure!
- Que bqute ?
- Est absent suce!
Oleg

L'annonce : on vend trs bon march les lignes, les crochets, le fil, poplovki, ledobur.
Si le tube est pris par l'homme dites ont fait le mauvais numro...
Oleg

Il y a un moujik au bord de la rivire et trane de deux tout l'heure esturgeons attraps.
Des buissons surgit ribinspektor :
- L'agha, s'est trouv la racaille! SHCHas je sur toi ferai le procs-verbal pour le braconnage!...
Le moujik :
- Le compagnon le chef, ceux-ci osetrishki, comme mes animaux domestiques. Beaucoup d'annes en arrire je les ai apprivois et je viens de temps en temps sur le bord, la fistule trois fois, ils arrivent j'avec eux je me promne... Voulez je prouverai!?
L'inspecteur :
- A eh bien, prouve!
Le moujik zashvirivaet des esturgeons la rivire regarde l'inspecteur.
Celui-l :
- Eh bien, siffle trois fois et nous regarderons, s'il arrivera eux chez toi!
Le moujik, avec indignation :
- Qui arrivera, le chef ???????
Larissa

Sont assis deux Baltes dans le bateau.
Un autre : Que-tto ploohhoo klyueeeett.
Deuxime dans deux heures : Daaa, chtotto plohhooo.
Le premier, dans trois heures : Moozhzheeett primannkuu smeennitt ???
Deuxime, dans trois heures : moi znaaayuyuyu pochcheemmuu non klyuyuyeeettt!
Le premier : Pochcheeemmuuu ?????
Deuxime, dans trois heures : Bolttaayeemmm mnooggoooo!!!!!!
Zanderfish

A les rnovations seront ?!!!Fenix

La femme allant sur la pche avec le mari, raconte l'amie.
- Tu comprends, tout faisait non ainsi qu'il faut. Je parlais haute voix trop, a pris non cette amorce, couvrait non l-bas, bquetait chez moi incorrectement, coupait non et a attrap en gnral plus de poisson, que lui.
Tatiana Tsaplya

Est assise au bord de la rivire la vache et pche par la bicyclette. S'en approche ici le crocodile et dit : - Khajl' Hitler!
La vache : - Voici et moi mme pridurochnaya!
maxx

Le poisson ne bqute pas c'est pourquoi - qu'elle n'a pas de bec.Alexandre

Le moujik s'approche au pcheur :
- Pourquoi toi une telle longue ligne ? Que, le poisson est plus loin plus grandement ??
- Non, l'eau est plus loin plus froidement, on peut plus vite bire refroidir.
podwebmaster'e

Cidit le pcheur au bord de la rivire devant prooplivaet la carpe norme et sprashivaet:Muzhik quoi tu attends ? Celui-l rpond : Kleva j'attends. La carpe rpond en se tenant la tte : Non le moujik kleva ne sera pas aujourd'hui, klevo tait hier.
Cergey

Sont assis vont la pche le pre et le fils dj une heure deux.
- Le fils! Quelque chose ne bqute pas, apporte hlebushka pozhalusta.
- Les pres, a je l'ai mang dj.
- Apporte alors perlovochki.
- Les pres, a je et elle ai mang dj.
- Oui..., alors achve de manger les vers, et sont alls la maison!
Lexx

La femme recueille le mari sur la pche :
- Le minet, apporte une grande truite. Si la truite dans le magasin n'est pas, achte la carpe.
Unknown

tant revenu de la pche, le mari demande :
- Le chat de la maison ?
- Passer, ne crains pas, je dans le magasin de la melette lui ai achet...
Unknown

- Chez vous l'hypertension, - le mdecin dit au patient-pcheur.
Sont des consquences de la pche...
- La pche, au contraire, calme...
- Est d'accord avec vous, le docteur. Mais je pche dans la place interdite.
Unknown

Deux nouveaux Russes se runissent sur la pche, mais il fait dj froid - il est temps sur d'hiver! Le premier deuxime rappelle que chez lui est absent ledobura, les bottes de feutre, les lignes d'hiver et un autre ncessaire.
- Eh bien, que, quelle diffrence, pourvu que le poisson bqute.
- Tu te glaceras!
- Eh bien, oui, je ds l'enfance n'aime pas le froid!
- Eh bien, a comme alors la pche d'hiver, selon la premire glace ?
- "Comme, comme" - mme d'hiver que d't, mais... Sur la mer Rouge!
Unknown

Le carassin voit le ver, klyueet, crivaetsya, avec perpugu nage pour la souche voit ottsa-karasya et dit : tu ne confieras pas, mais celui-l chez qui moi est tomb maintenant killogram 100 pesait!Igor

Est assis le pcheur sur le lac. A pris d'une diffrente bagatelle. Ici chez lui s'achve l'amorce, eh bien, il pense che faire, partir comme nehochetsya. Il prend la pice de papier, la roule, "le ver" crit sur elle et couvre... Soudain voit bqute, il coupe, sort, a pend l le rondin et sur lui napisao "le Carassin".Mr. Ace

La pche d'hiver. Le moujik est assis ct du creux sans bonnet. L'autre lui dit :
- Toi de quoi sans bonnet ?
- Oui hier cent gramme proposaient, a je n'ai pas entendu
Rodion V

Le moujik est assis tout le jour avec la ligne au bord - le seau vide, commun poklevki. Murmure :
- L'E-mon, si ne connatrait pas exactement que la pche calme... Poubival de tous sur les figues!!!
podwebmaster'e

On a dcid de retarder un pcheur et est all le poisson attraper sur la base rapide.
A accumul des frics, a achet le tour, est all avec la femme. A pch, s'est repos, est all partir et ici lui le compte - 10 mille u.e.
Eh bien, le moujik ainsi ohrenel un peu, pour quoi ?
A lui :
- Eh bien, voici, regardez. La promenade sur le canot avec la dgustation des vins - 2 mille.
Le moujik :
- Oui vous de quoi ? Nulle part je n'allais pas.
- Eh bien, c'est sont coupables. Nous annoncions chaque jour la promenade.
Plus loin, le dpart sur le yacht avec le moniteur - 3 mille.
- Quel le yacht sur le raifort, a sur le canot moteur allait ?
- Je ne connais pas, je ne connais pas, chaque jour le yacht vers deborkaderu venait, il fallait regarder.
Plus loin voici, le patinage sur les skis nautiques aprs l'hlicoptre - 5 mille.
- Quel hlicoptre ?
- Eh bien, c'est sont coupables que ne se servaient pas. Chaque jour l'hlicoptre arrivait.
Le moujik :
- Ah voici ainsi ? Alors chasse 15 pices baksov, les compensations pour le dommage moral!
- Quel dommage moral ?
- A pour ce que vous ma femme trahali.
- Moi ? Votre femme ? Oui je ne me lui approchais pas!
- Eh bien, cela vous-mmes, vous tes coupables. Elle ici sur la plage tait chaque jour.
alexnn

Le matin une femme est venue sur la rivire. S'est baigne, s'est couche sur l'herbe se bronzer.
Soudain voit est assis au bord le moujik avec les lignes, pche, a sur la tte est la brique.
La femme a rflchi : - "A la brique pourquoi ? J'irai je demanderai." S'approche, demande.
A le moujik dit : - "si tu donneras - je dirai."
La femme s'est indigne : - "Oui pour qui vous m'acceptez ?" S'est carte sur la place, est, bronze. A le crapaud de la curiosit prend : - "j'Irai je demanderai encore une fois."
Le moujik de nouveau : - "si tu donneras - je dirai." Elle a refus de nouveau, est partie.
Mais la curiosit a pris dj. S'approche une troisime fois, dit : - "Eh bien, bien, les dames."
Eh bien, son moujik bistrenko aux buissons, a rgularis comme il faut.... Elle : - "Eh bien, maintenant tu diras ?"
Le moujik : - "tu connais ? Sur les lignes du lever du soleil d'aucun poklevki, a sur la brique - toi dj cinquime."
Oleg

Guerassim a attrap une fois le cyprin et elle a accompli ses trois dsirs... Maintenant Guerassim a une vache, le ski avec les btons et la poitrine du troisime montant...Oleg

Le pcheur apporte l'appartement le brochet sur 30 kg. La femme de la cuisine :
- En piquant, cela tu es revenu de la pche ? Jette, comme d'habitude le poisson au chat et vais souper.
Oleg


Se rencontrent Eltsine et Clinton aux ngociations dans la maison Blanche. Tout le grade-tchinarem. Clinton dit : "Entends, Bor', voici vous, les Russes, tout le temps riez de nous, les Amricains. Nous nous mettrons d'accord ainsi : nous vous aidons avec l'argent, a vous faites quelque chose un tel, de que nous pouvons rire beaucoup de. OK ?" "De Lada, - Eltsine dit, - nous construirons le pont dans le champ. Voici comme a, sans rime ni raison. Va ?" "Sur! Ce que faut, - Clinton dit, - tope!" il les Y a via Kline : "Eh bien, tout OK! Nous nous sommes moqus beaucoup de, maintenant vous pouvez casser le pont." Eltsine : "Oui nous avec plaisir, oui ne pouvons pas!" Clinton : "Comme ne pouvez pas ?" Eltsine : "Oui voici ainsi! Sur lui il y a des Amricains et pchent!"
Oleg

Sont venus le pre avec le fils sur la pche, se sont assis sur le bord de la ligne ont couvert et attendent ici le pre dit :
- Le fils que ne bqute pas cela donne hlebushek.
- J'il ai mang les pres.
- Eh bien, perlovku donne.
- Je l'ai mang aussi.
Le pre tend au fils la banque avec les vers et dit :
- Eh bien, alors chervichkov achve de manger et nous irons la maison!
ArtM

Il y a au bord chez nasizhennogo, la place nourrie deux connaissances, le pcheur acharn. Un autre :
- Salut, che n'tait pas dans les jours fris passs ?
- Oui ponimash, non quand tait. Je me mariais. Le mariage, la vanit-kolgota et caetera.
- Sur-ooo je comprends. Je flicite. La Femme
Pour sr-belle femme.
- Oui ainsi che spcial.
- Eh bien, alors se prpare-balancera pour sr ?
- Oui est absent, mme la cantine parfois je marche.
- Eh bien, alors probablement dans le lit-desse ?
- Oui eh bien, le rondin-rondin. la main la peau j'altre le sens parfois.
- Sur la figue tu alors avec celle-ci te mariais ?
- Tu comprends. Chez elle les helminthes, a sur eux tu connais comme le carassin prend ?
Valery

Il y a quelque peu Rokfeller selon la plage et voit quelque loqueteux-pcheur, qui est lui-mme sur pesochke, prend un bain de soleil, a la ligne trane cte cte.
- Hum, ainsi tu n'attraperas pas beaucoup de poisson! - il a profr.
- A pourquoi ? - Le pcheur a demand.
- Eh bien, comme!? Tu attraperas beaucoup de poisson, tu achteras le rseau! Tu attraperas encore plus du poisson!
- A pourquoi ?
- Eh bien, tu achteras ensuite le canot moteur et tu attraperas encore plus!
- A pourquoi ?
- Eh bien, comme, pourquoi!? Tu vendras le poisson, tu achteras le yacht, le chalut, les cordages, tu tabliras d'autres travailleurs!
- A pourquoi ?
- Voici l'imbcile! Ils sur toi travailleront, a tu trouveras seulement le bnfice, rien ne pas faire, a tre lui-mme sur pesochke...
- Eh bien, a moi maintenant ton avis que je fais...!?
Max

Le moujik va bicyclette au village. La chaleur, le chemin la montagne, s'est reinte. Sur le pont a dcid de se reposer. Voit - sur le pont un avec la ligne se trouve, la flotte regarde. Le moujik se lui approche et demande :
- Eh bien, que, le poisson est attrap ? Le pcheur se tait.
- Je dis, nous attrapons le poisson ? De nouveau le silence.
- Eh bien, de quoi, le sourd ? Je demande - le poisson est attrap ?
Celui-l tout regarde la flotte. Le moujik a crach, des villages sur est grand et il est plus loin dans la sueur la montagne scie.
Est parti vraiment du kilomtre trois, s'est tourn et voit - le pcheur lui mashet pniblement reviens, dit-on, plus bientt. Eh bien, s'est dploy, a dmnag l'inverse. Le pcheur lui :
- Eh bien, que, nous nous roulons bicyclette ?
Max

Vasily Ivanovitch et Pet'kou envoyaient en mission l'Afrique, initier les aborignes la civilisation. Dans un certain temps vient vers eux contrlant, regarder les rsultats. Il ne se trouva pas Vasily Ivanovitch la place, sont alls avec Pet'koj le chercher sur la rivire. Et est exact, selon Limpopo file sur le canot TcHapaev, remorque le Noir sur les skis nautiques.
Le contrlant loue :
- Sur! Oui vous ici introduisez les activits de loisir, les sports d'eau dveloppez. Petka rpond :
- Oui est absent. C'est Vasily Ivanovitch de nouveau le crocodile attrape au vif.

Max

Le silure s'approche du goujon et dit d'un air pensif :
- coute, le goujon... Il ne te semble pas que, de grands poissons, doivent manger les petits ? Ce n'est pas de refus?
- Est fini, d'accord. Seulement o nous les trouverons ?
Max

la radio armnienne ont demand :
"Que la pche d't se distingue d'hiver ?"
La radio armnienne a rpondu :
"Les dtails. Ce principe : verse, oui bois!"
Max

Sont alls bratki quelque peu sur la pche d'hiver. Hu sont venus, ont scell, regardent, a la glace creuser de rien n'ont pas pris. Hu, envoient un aprs les fragments au village plus proche. Celui-l prig sur dzhiper et au village.
Est arriv vers une maison et hurle :
- Entends, le grand-pre, fais les fragments la glace creuser.
Le grand-pre a donn, celui-l est parti. Dans une heure vient de nouveau :
- Le grand-pre, a le grand-pre! Encore les fragments sont ? Le grand-pre leur a donn encore un.
Dans une heure est venu de nouveau.
- Le grand-pre, a encore les fragments est ?
- TcHe, le fils, klev le bon ?
- Oui le raifort l, encore le bateau sur l'eau n'ont pas descendu!!!!
Max

Un moujik dit l'autre :
- Tu aux poissons dans l'aquarium de la nouvelle eau versais ?
- Non, ils encore celle-l n'ont pas bu.
Max

A attrap le Vinni-duvet le cyprin, eh bien, trois dsirs :
- Je veux gorshochek au miel!
- A encore de quoi ?
- Eh bien, je ne connais pas.
- Eh bien, bien, quand tu inventeras, alors j'excuterai...
Il y a Vinni, medok polizivaet, soudain - la rencontre - le Groin :
- Oj, Vinni, a de quoi cela mange ? Oy, Vinni, a o cela je suis all ?.
Max

Vivaient-taient le vieillard avec la vieille. Le vieillard du poisson a dcid de prendre. Une premire fois a jet la senne - la senne avec une vase est venue. Une deuxime fois a jet la senne - la senne avec l'herbe maritime est venue. Une troisime fois a jet la senne - la senne avec un poisson - oui non le temps mort, a d'or est venue... La vieille Ici entre dans la pice, oui comme se mettra hurler :
- Quoi toi nadobno, le vieux birbe, de notre aquarium ?!
Max

En pntrant travers les broussailles vers la place aime sur la rivire, les amis philosophent :
- Qu'est-ce que c'est le bonheur du vrai pcheur ?
Est quand tu tomberas par hasard sans ligne la rivire, a tu mergeras avec le poisson dans les mains.
- A le malheur ?
Est quand un poisson merge...
Max

Est assis le moujik, le poisson attrape, l'autre s'approche, s'assoit cte cte, regarde... L'Heure est assise, l'autre, est assis regarde la flotte. Le premier lui dit : - quoi tu es assis comme a, prends la ligne, attrape. A deuxime rpond : - non, chez moi terpenya ne suffira pas... BAMBR

Le moujik s'est rveill le matin, a pris les cordages et est all la pche.
Est rest debout longtemps l'arrt, en attendant l'autobus, et s'tant glac est revenu chez soi.
A plong sous la couverture chez la femme.
La femme : - toi de quoi tel froid ?
Le mari : - a tu connais par le koka le froid dans la rue ?
La femme : - a le mien cela l'imbcile est all la pche!
Alexe

La famille de trois personnes, la mre, le pre et le fils septennal pchaient. Ivot, le bonheur a pouss, ont attrap le cyprin. A tout est plus loin selon le scnario :
(Le poisson) - me Livrez, j' vous accomplirai trois dsirs.
Le pre a rflchi : - nous-m-m-m.
Le fils en dpassant vsekh: - Khomyatchka.
Le pre dans un moment de colre : - p - - chez homyachka.
La mre avec l'indignation : - Est absent vraiment,
De p - - i homyachka.
Smok

deux heures du matin, la femme s'est leve, s'est approche aux lignes recueillies, pootrezala les crochets, a rompu et a embrouill le fil et a cass les cravaches fines. Udovoletvorenno vzdonuv s'est couche chez le mari au lit, l'a embrass en sommeil et avec douceur ulyubnulas. Vivre celle-ci il y avait 2 heures.Smok

Deux sont alls sur la pche et ont enivr la fume. Pour un matin sortent de la tente, a aprs la tente tout le champ est labour
Et les rseaux se trouvent.
Un : - tu o as mis hier le rseau ?
Deuxime : - O tu ramais hier l je et mettait.
podwebmaster'e

Trois moujiks sur la pche se reposent, soupent, raskazivayut istorii:-eh bien, je suis all sur la pche quelque peu, a l'amorce de la maison a oubli, a trouv dans la poche desschant chervya de la pche passe, je couvre, poklevka, poymalersha, eh bien, que pour la pche je pense, je fixe la grmille, la poklevka-perche, je lui fixe la perche, le brochet, je lui fixe le brochet la sandre, je lui fixe la sandre le silure. Voici l'heure 100 kg.poymal et la maison. Tout lui : - oui, une telle chance, voici toi pofartilo, une fois zhizne arrive. L'autre signifie raskazyvaet: - a je suis all la chasse, a les cartouches de la maison a oubli et ici le troupeau des sangliers la rencontre, eh bien, un chez moi dans le tronc tait, j'ainsi de la sorte vitselival, ai calcul l'angle, je tire, la balle dans un entre de l'oreille part, se trouve dans l'autre, de lui troisime, vobshchem de trois sangliers j'ai combl d'une balle. Tout lui :-eh bien, toi la crpe s'est distingue, une telle chance, est direct fantastique, transporte lyudyam.Tretiy signifie de raskazyvaet: nous ici sur la pche sont venus, une fois nous regardons, a la vodka de la maison ont oubli, vobshchem... Tout emou:-p. dish!!!

2 r0b0ts
Fiodor

Se sont runis deux moujiks sur la pche. Se sont levs le matin tt. Comme cela se trouve, "ont tonn". Se sont assis au tramway et sont alls sur. d. La gare. Un d'eux s'est assoupi, s'tant accoud sur ledobur. Arrive le tramway vers la gare, et le premier dit au figeant :
- Vasya, se lve, sont venus.
Vasya dit : "Ugu", - commence, sans ouvrir les yeux, forer le creux. Le conducteur dans le choc, le tramway tremble...
podwebmaster'e

Le papa avec le fils sur la pche a dcid de descendre. A le fils il a un peu de celui-l. Il vient eux sur la rivire, jettent les lignes. Soudain le fils sort le cyprin. Le pre krechit :
-Synoulya la mme chose le cyprin! Fais plus vite zhelanpe!
Sinulya :
-Neeaa …
Le pre :
- Eh bien, fais plus vite, on avoir!
Sinulya :
-Neeaa …
Le pre :
- Eh bien, fais!
Le fils prend le poisson, arrache celle-ci la tte, la jette et dit :
- Vole vole le ptale via l'ouest sur l'est …
Artiom

Va le moujik sur pibalku, a il y avait cela quatre utpa. Vdpug des buissons avec migalkami partent la GBDD et l'arrtent.
La GBDD : - Dokoumentiki.
Le moujik donne ppava et le bon technique.
La GBDD : - Hopmalnie les gens un tel vpemya les maisons dorment, a vous allez quelque part...
Le moujik : - Hu et je pense voici, nopmalnie la maison, a vous selon les buissons ppyachetes.
Artiom

Le pcheur du pcheur dteste d'est loigne.
(La sagesse populaire)



Artiom

Est assis le moujik dans les joncs, le poisson attrape. Le brouillard d'avant l'aube, sur
Par le lac la brume. Soudain quelque part au loin le cri glapissant :
- Aaaaaa...
A prt l'oreille, a cout, attrape plus loin. Dans quelque temps dj
Plus prs :
- Aaaaaaaa...
Poezhilsya, a resserr chez lui-mme la rame, est assis, regarde de tous les cts, sur le crochet
A oubli. Encore
Dans une minute, tout fait cte cte :
- Aaaaaaaaaa...
A saut, s'est crois, a saisi la rame, a lev la main. Les joncs
S'cartent, quelqu'un de l verse terrible, la gueule enflant, dans le sang.
Son moujik ka-a-ak shandarahnet par la rame selon la gueule! L'inconnu (en se sauvant kamy -
shi) :
- Aaaaaaaaaa...
Mikhal

Deux sont alls sur la pche et ont enivr la fume. Pour un matin sortent de la tente,
a aprs la tente tout le champ est labour les rseaux se trouvent.
Un : - tu o as mis hier le rseau ?
Deuxime : - O tu ramais hier l je et mettait.
Mikhal

J'aime rester assis avec la ligne au bord de la rivire. Quand se trouve la bagatelle moi d'elle je produis, a je plante les grands au bocal de dessous de la mayonnaise.AAA

Est assis le moujik au bord le poisson attrape. Soudain la vache merge.
-Ej le moujik est quel bord ? Gauche ou droit ?
Le moujik a rflchi - Selon moyemu droit... A par quel t'est ncessaire ?
- Oui moi selon la figue... plavuyu moi
ALEX

Parlent deux pcheurs :
- J'ai attrap hier seulement deux okunkov et sudachka. Le temps mauvais!
- Eh bien, ne dis pas! Le Temps-temps, a j'ai attrap l'esturgeon ogromnog, le kg 15 sera!
-???
- Je l'ai attrap, signifie et je pense : suffira aujourd'hui, il est temps de revenir la maison. En a charg l'paule, et a port. A ici, comme un fait exprs, ribnadzor...
- Eh bien, qu'il est plus loin ???
- Oui j' la fois de l'paule- la poche l'ai cach, et est all comme dans rien il n'arrivait pas!
Dmitry

Sont assis deux moujiks sur la glace du lac non loin du village, attrapent. Soudain dans le village a tint la cloche.
Un moujik se lve et avec la gueule afflige retire le bonnet. Deuxime demande : "toi de quoi ??".
Deuxime : "Oui ainsi, la femme enterrent."
Alex

L'acadmicien de la tribune :
- Messieurs, je suis simple dans le choc : combien surdoperevodchits est noy, a les poissons sur le contact et ne sont pas sortis...
Le hron

Est all quelque peu le moujik la zone dfendue le poisson polovit. A couvert la ligne et dans un certain temps a sorti le silure 100kg. A dcid de ne plus risquer, a charg du poisson une GAUCHE paule et l'a tran la maison. Va, est pli, soudain la rencontre - ribnadzor.
() que cela chez vous l'paule ?
() En faisant tomber de l'paule DROITE le grain de poussire : oui de rien!
() Est absent, sur GAUCHE poleche!
() Oj, mama-a-a-a-a!
Triod

Sur la pche.
- Que tu l t'occupes de ce ver ? Il chez toi a crev!
- N'a pas crev du tout, a a perdu connaissance. Je ferai maintenant lui la respiration artificielle, je ferai reprendre les sens et que de nouveau le poisson attrape. On n'a rien pridurivatsya!

Il y a un pcheur et trane le silure immense des kgs sous 100. Va - s'est courb mme. la rencontre de lui - un autre pcheur avec le seau des carassins dit ainsi caustiquement :
- TcHe, tout a attrap un ?

Il y a deux amis. Un dit l'autre :
- J'ai pris hier la femme avec moi-mme sur la pche...
- Eh bien, et comment ?
- Personne n'a becquet …

- Dites, dans cet tang on peut pcher ?
- Oui comme personne n'interdisait pas.
- A en bateau, le rseau ?
- Oui s'il vous plat.
- Donc si j'attrape le poisson, ce ne sera pas le dlit ?
- Non. Ce sera le MIRACLE!

Tt le matin au bord de la rivire le moujik pche. Un autre moujik ici s'approche
- Comment aujourd'hui l'eau ?
- tonnant, le poisson ne veut pas du tout en sortir.

La Brme de la Grmille rencontre.
- Comment les affaires le piquant aux yeux fleur de tte ?
- Oui parfaitement bien, les vers de classe s'est lest tout l'heure.
- Et o toi ainsi fartanulo ?
- Oui le pic est assis aux buissons avec la ligne, le lapti complet. Voici chez lui s'est arrach.
- Eh bien, merci, je flotterai aussi rubanu.
Est partie la brme, a la grmille lui aprs ainsi tout doucement :
-, nous regarderons comme de toi du bateau trois fois jetteront.

Il y a deux pcheurs.
Un : "A j'ai sorti hier le silure sur 100 kg!"
Deuxime, est modeste : "Oui j'aussi quittais hier le devon... Comme-ci, comme-a — une shchuchku a pris kilov sur 10... A apport la maison, le ventre a ventr — a au-dedans une ancienne lanterne avec le monogramme et est crit selon-anglitski : James Kouk, 17takoy l'anne... Ainsi je l'incendie, a il brle..."
Le premier, ayant pens : "coute, je du silure de 90 kg enlverai, mais toi la lampe de poche pogasi!"

Donne la personne le poisson - et il sera copieux un jour. Apprends pcher de la personne - et il sera assis tout le jour dans le bateau et boire la bire.

Le moujik passe au magasin et dit :
- Je vous achterai cette carpe, jetez seulement-le dans le comptoir.
- Pourquoi ?
- Pour que je puisse dire la femme que l'a attrap!

Sont assis les pcheurs prs de la rivire. Un se vante :
- Tu prsentes, aujourd'hui m'a rv que je suis assis au bord avec Sofi Loren, autour - personne.
- Eh bien, qu'il est plus loin ???
- Et comme si j'ai attrap la perche trois kgs....
- A elle ???
- A chez elle ne bqute pas.

- Pourquoi au lieu du carassin promis tu as apport la morue ? - Est mcontent la femme dit.
- Quand j' la dernire fois au lieu de la brme ai apport le de l'esturgeon, tu n'objectais pas.

- Que tu faisais dimanche ?
- Allait attraper les carassins.
- Et a attrap beaucoup ?
- Aucun.
- Alors d'o tu connais qu'attrapait les carassins ?

Causent deux pcheurs :
- Eh bien, combien de poissons taient attraps par toi hier ?
- Aucune. A toi ?
- Moi aussi. Mais en lavant tait, peut-tre, il est plus de.

Il y a deux nouveaux Russes.
Un sur la pche, l'autre dj de l avec le coffre arrire complet du poisson.
(1) : Bratan! Eh bien, tu dans la nature es rapide! Comment tu as pris tant ? E!
(2) : CHuvak, c'est simple... Tu Prends chaque main selon cinq lignes... Tu cartes les doigts et tu jettes...
(1) : Freine, a l'amorce...
(2) : Bratan, attrape sur pont.

Le pcheur prend des banques du ver, celui-l lui dit :
- Entends, le moujik, toi seulement ne coupe pas rudement, mais les oreilles met.

La pche d'hiver. Le moujik est assis ct du creux sans bonnet. L'autre lui dit :
- Toi de quoi sans bonnet ?
- Oui hier cent gramme proposaient, a je n'ai pas entendu.

Un pcheur demande l'autre :
- On dit, tu te mariais ?
- Oui, se mariait.
- A pourquoi ?
- Tu che, a qui nettoieras le poisson ?

Dans la galerie de peinture l'homme est prs longtemps d'un tableau. S'approche ensuite au directeur et demande de lui donner le tlphone du peintre.
- Vous voulez acheter ce tableau ?
- Non, je veux apprendre, o il crivait ce paysage. Il me semble que dans cette rivire doivent se trouver les carassins.

- Ton mari est devenu tel mince. Comment cela lui russit ?
- Il marche chaque jour sur la pche.
- Et de cela a maigri ainsi ?
- Certes. En effet, il mange seulement ce qu'attrapera.

De l'annonce :
On vend d'urgence les articles de pche (les lignes, spinningi, les fils, les crochets etc.) il est trs bon march. De tlphoner 555-5555. Si l'homme s'approche au tlphone, dire qu'ont fait le mauvais numro …

Au bord de l'tang est assis le pcheur solitaire.
- Eh bien que, on n'attrape pas mme la petite ? - Le passant demande.
- Petit n'est pas attrap dans l'tang voisin, on n'attrape pas ici la grande.

Le Tchouktche-pcheur : la Vie - il est bon. L'amour - il est bon. Le sexe - il est bon. A la pche vaut mieux!

- Mon mari a attrap -sur-o-t un tel poisson!
- A mon mari a amen de la pche non imprim pollitrovku.

- Sur, charitable Mon Dieu! Aide attraper un tel grand poisson pour que je puisse raconter toute la vie sur elle, n'ayant pas menti le mot.

Le pcheur vante devant l'ami :
- Dimanche pass j'ai attrap le brochet - voici comme ma main!
- Cesse d'inonder! De tels brochets chevelus il n'arrive pas.

- Tu che attraper en hiver le poisson tu ne marches pas ?
- Oui la crpe, la dynamite au creux ne pntre pas!

- Le garon de restaurant! Ce que vous m'avez apport, il ne parat pas sur l'oreille!
- Oui vous ne doutez pas! Moi-mme, moi voyait, comment le cuisinier versait l'eau de l'aquarium.

Le vieillard la mer a jet la senne - loin-loin, profondment-profondment... Est assis maintenant, un vieil imbcile, sans senne.

En nettoyant dans la cuisine dj le vingtime poisson, la femme demande avec irritation au mari-pcheur :
- Eh bien, pourquoi toi non un tel, comment tous les moujiks normaux ? Ils jamais n'attrapent rien!

Un pcheur racontait souvent aux amis de l'histoire des poissons attraps par lui et a compris bientt qu'ils ne le croient pas. Alors il a achet grand vesi, les a mis dans la cuisine et pesait ostensiblement sur eux la pche, quand les voisins en visite venaient.
Une fois un des voisins a demand de lui prter le poids. Dans une heure il a accouru en toute hte en arrire avec le cri :
- Flicitez-moi, je suis devenu le pre du bb, qui pse douze kg!

Est assis le pcheur, attend pokleva, soudain – rude poklev, la ligne a remu. Il a tir rudement en haut – voit, sur le crochet est assis le ver serr de la terreur et crie lui :
- Ej, toi s'est fig, si que! Ne m'ont presque mang l!

Est assis le pcheur, va la pche, soudain entend la voix :
- Oui tu es all!
Il s'oriente – personne est absent. Dans quelques minutes de nouveau :
- Oui tu es all! – mais est dj audible mieux. Et ainsi plusieurs fois, l'exclamation «Oui est alle toi!» Ne s'est pas fait entendre directement aprs les buissons. cause de ces buissons merge le bateau, dans qui est assis le moujik et rame par deux omoplates des sapeurs.
- Tu encore par les fourchettes ramerais! – le pcheur ironiquement remarque.
- Oui tu es all!

Est assis le pcheur ct de la troue, va la pche, cte cte le chien. Soudain de la troue merge la vache et demande :
- Le pcheur, fais allumer!
Le pcheur perdant la boule prend la cigarette, les vanits sa vache aux dents, aide allumer. La vache salue en tmoignage de la reconnaissance et plonge de nouveau la troue. Le pcheur qui est devenu muet de l'tonnement regarde le chien. Le chien :
- A de quoi moi, quoi moi ? Moi-mme, ohrenela!

- Quand je marche sur la pche, si moi se trouve le poisson menu, je la livre.
- A si la grande ?
- Sur, grand je mets au bocal de dessous de la mayonnaise.

Le supplment de l'anecdote

 
nicefisher/katalog - Le Catalogue des ressources de pche  
           
Le site est optimis sous Internet Explorer 5.0, 800x600
© la Maison de commerce "le Monde du Pcheur", 2011-2011